Retour index
Coincy - la hottée du diable

Au terme des derniers week-ends d'août, j'ai repris la route vers l'Aisne après avoir découvert sur Internet quelques nouvelles curiosités à visiter.

Le premier site de la journée sera la hottée du diable, site située en forêt à proximité de la commune de Coincy.

C'est un chaos de bloc de grès qui me fait un peu penser à un autre site du même département : la hottée de gargantua à Molinchart. Personnellement entre les deux, je préfère désormais la hottée du diable à Coincy, plus aéré, plus espacé et au sol sablonneux plus "doux".

Les légendes du site
Apparemment plusieurs légendes sont apparentées au lieu, mais sur le site une seule est relatée (cf. ci-contre) :

Au Moyen-âge, un entrepreneur avait été chargé de la construction de l'abbaye du Val Chrétien par le seigneur de Bruyères, mais rencontra des problèmes à réaliser rapidement l'ouvrage tel qu'il l'avait promis. Il conclut alors un pacte avec le diable : l'aide de ce dernier en échange de son âme.
Muni d'une hotte énorme, le diable commença l'ouvrage, mais au matin un coq s'est mis à chanter et fit peur au diable qui détala. Dans sa fuite, les bretelles de sa hotte se cassèrent et les pierres se répandirent sur le sol.

Ce serait donc de cette légende que serait née la hottée du diable à Coincy.

Pour ceux qui ne veulent pas croire que le diable eut peur d'un coq (!), une variante indique juste que l'entrepreneur ne respecta pas sa promesse et que le diable, furieux, détruisit l'ouvrage, donnant ainsi naissance à ce chaos de blocs rocheux.

Une deuxième variante, plus pieuse, stipulerait qu'un moine aurait aspergé le diable d'eau bénite ce qui l'aurait forcer à se délester de sa charge.

Un lieu privilégié pour Paul & Camille Claudel

Le Geyn
La hottée du diable est un des lieux privilégiés de l'enfance de Paul et Camille Claudel.

Ce lieu proche de la maison natale est chargé d'images, d'histoires, de légendes qui ont nourri l'imaginaire des deux enfants.

Dans ce fabuleux chaos de monstres, Camille découvre les sculptures étonnantes d'une nature créatrice.

Le Geyn qui qui surveille l'entrée d'un lieu interdit, a une valeur symbolique dont on retrouve de nombreux échos dans l'oeuvre de Paul Claudel, notamment dans les différentes versions de "l'annonce faite à Marie".


Selon les notes relevées sur le site, la photo ci-dessus représenterait une vague, cependant si je l'attaque sous un autre angle (photo ci-contre), j'ai plutôt l'impression d'y voir la tête d'un gros serpent prêt à attaquer.

Le site est vraiment idéal pour laisser courrir son imagination.

Découverte du site
Quand vous pénétrez sur le site, soit vous décidez de tracer directement au milieu des différents blocs rocheux, soit vous décidez de longer un peu le chemin qui tourne autour du site. Je ne serais dire si toutes les saisons se valent, mais en tout cas à la fin du mois d'août, les couleurs de la bruyère (élément de la lande sèche qui constitue la particularité du site) sont extrément plaisantes à l'oeil.


Ci-dessus, vue sur la forêt à partir du chaos.

Ci-contre, petit chemin dans la bruyère à la rencontre d'un grès lisse.

Des roches aux formes étranges


Un "plateau"


Une planche de surf


Un dinosaure


Un éléphant


Une sorte d'oeuf

... et encore pleins d'autres rochers pour l'imagination ...

Cliquez sur les petites images pour visualiser les photos en grande taille juste en dessous

Retour index